Humeur

Mrs faîts des mères ! Faîtes des mères heureuses…

De nos jours, les papas sont pour la plupart de vrais papas poules, et l’on serait assez de mauvaise foi de se plaindre à cet égard ! 
Cependant, le revers de la médaille se situe justement à cet endroit : à force de vouloir être des papas gâteaux, ils en oublient souvent leur rôle de  » modérateur ». Ils rechignent à faire discipline et à frustrer leurs chers rejetons. C’est tout de même moins drôle, d’imposer, de rabâcher les règles que de jouer! 
Comme on les comprend ! A nous donc, d ‘endosser le costume de policière, voire de matonne pour les plus débordées ! Et là on dit stop ! C’est pas sympa! 
Nous aussi, on veut en être de la bataille de polochon dominicale et sans les pots cassés ! Mrs SVP, aidez nous à cadrer la marmaille, on en sera tous que plus détendus !
Ceci est mon voeu pour cette fête des mères (j’entends fête des mères au bon sens du terme, cela va de soi !).
Quand à vous petits marmots, et moutards de tout poil, quoique vous fassiez (et ça c ‘est un mystère): du nourrisson faiseur de bulles, cracheur de petit lait caillé  et tisseur de nuits blanches ; au gros poupon tantôt rieur, tantôt hurleur; à la fillette coquette, capricieuse et délicieuse, au garçonnet enjôleur et crâneur ; jusqu à l’ado désabusé, mal-embouché  mais si tendre (après je ne sais pas) :        ON VOUS AIME !
J’en viens enfin à vous, nos mamans, qui bien souvent savent tout mieux que nous ; ou qui au détour d’une de nos complainte, concernant leurs adorables petits enfants tout de même, nous envoient pas dire, que nous aussi, au même âge, on leur en a fait baver des ronds de chapeau ! Bon c’est pas fair play, mais c’est de bonne guerre.
Alors certes, c’est pas toujours facile et je dois bien admettre qu’il y a des jours, où on irait bien visiter les antipodes entre copines, sauf qu’on vous aime en dépit de tous les camouflets !
J’ai une pensée chaleureuse envers toutes les mamans de coeur, les mères à chat, à bestioles (petits oiseaux, autres escargots et pourquoi pas tamanoir ), quelles qu’elles soient ; envers toutes les femmes (mères ou pas), qui prodiguent un soin maternel à tout être, selon les circonstances, et  qui ont de la sensibilité dans leur jugement :
BONNE FÊTE !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s