Humeur

Mon trésor

« La caverne dans laquelle vous redoutez de pénétrer contient le trésor que vous recherchez. » Joseph Campbell

Il paraît que chaque personne recèle un trésor. Beaucoup d’entre nous passons notre vie à le chercher à l’extérieur, après tout, tous les chemins mènent à Rome ! Alors qu’il serait enfoui en chacun d’entre nous…

Cela fait un moment que j’exhume quelque chose de mes tréfonds, qui semble avoir de l’intérêt (non, cela n’a rien à voir avec l’ego, j’ai dit intéressant !). C’est familier,lumineux, curieux, joyeux et tout un tas d’autres choses.
Je me sens comme l’archéologue qui après des années de fouilles et de recherches acharnées, a trouvé un fragment, un je ne sais quoi d’ incroyable : sans doute un infime morceau du puzzle universel.
Et me voilà avec mon pinceau à chasser les derniers grains de poussières et de terre qui restent encore accrochés.

Que vais je faire avec cela, j’imagine que ça ne m’appartient pas, ça doit tomber dans le domaine public ! Mais je me perds, la question n’est pas là !

C’est intimidant….Vais je rester dans la contemplation et le garder pour moi seule, ou vais je continuer à vivre comme si de rien n’était ?

La comparaison n’est peut-être pas très heureuse, mais j’ai entendu parler de personnes qui ayant gagné le pactole au loto, continuent à vivre chichement comme auparavant, effrayés et embarrassés qu’ils sont par la liberté et l’abondance. Sans doute par manque d’imagination?!
Pour rester dans les poncifs, « on a les limites que l’on s’autorise » !

J’entrevois qu’un trésor, ça se fait fructifier pour en faire profiter un maximum de monde, à commencer par les générations suivantes.

Jusque là, tout va bien, mais il y a encore quelque chose qui me turlupine : beaucoup de grands hommes (non pas que je me prenne pour un des leurs, loin s’en faut ! ), je pense surtout au domaine littéraire, ont mis au monde des chefs-d’œuvre dans lesquels évoluent des personnages héroïques, pétris d’humanité et dotés de tous les dons : le genre qui fait rêver…Alors on se prend à penser que quelqu’un qui est capable de créer tant de beauté, est forcément un être lumineux.

Et bien, pas nécessairement : le nombre de sombres individus qui ont produit des merveilles le prouvent! C’est effarant, mais c’est la vérité , et les exemples ne manquent pas. Non, je ne suis pas là pour juger, je ne citerai personne pour exemple ! Quelle déception !

Mon analyse est la suivante, ces gens là on mis sur le devant de la scène leur côté lumineux : leur partie divine est concentrée dans leurs œuvres, pour ce qui est du reste, c’est à dire l’aspect de leur personnalité le plus obscur, ils l’ont gardé pour le quotidien c’est à dire la vraie vie.

On peut donc avoir accès à quelque chose de supérieur, qui nous dépasse (c’est à la portée de tout un chacun pourvu que l’on soit un tant soit peu disponible), sans le mettre en application dans notre vie, et ne pas en faire bon usage  !
Conclusion, mon trésor, idéalement je dois le partager, il doit m’inspirer dans mon travail et dans ma vie de tous les jours. Encore un poncif, il faut  « mettre de l’art dans sa vie et de la vie dans son art » !

Apparemment, le plus difficile, c’est d’être fidèle à son trésor pour le meilleur et pour le pire. Mais ça c’est sur le papier…

Le miroir du lac reflète la beauté du ciel, espérons qu’à force de réflexion, il finisse par lui ressembler au delà même des apparences. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s