Humeur·mode·société

Un article au poil !

BE TRENDY, BE ORGANIC : WEAR YOUR OWN FUR !

Quand je vois Frida, une force m’envahit, celle qui n’écoute que son cœur et qui se fiche des diktats de la mode, du physique et du quand dira t-on.

Là où les magasines vous disent comment s’habiller ou comment s’épiler,

il y a toujours une femme d’exception qui remet tout le monde à sa place.

Frida envoie balader la cire et la pince à épiler, et ça lui va bien.  Cela me rassure, et je n’aurais jamais penser faire une ode au mono sourcil, mais à force de voir la même chose partout, un peu d’originalité et de toison assumée font du bien. 

Ces dernières décennies, la pilosité n’avait plus la cote, j’en veux pour preuve : les torses ratiboisés de nos hommes, où l’huile y a remplacé leur forêt touffue ; ou nos pubis qui sont passés de « la naissance du monde » de Courbet au ticket de métro . 

Les canons de beauté changent au grès des modes, c’est pour cela qu’un peu d’audace et beaucoup d’assurance nous permettrait une mise en valeur très personnelle de nos atouts.

L’idée : faire de nos « défauts » une force, et cesser de vouloir à tout prix rentrer dans les stéréotypes en vogue : par dessus tout être soit même. 

Tout comme Georges Sand, qui a imposé le look androgyne, pionnière du tailleur pantalon ; Rossy di Palma véritable Picasso en chair et en os ; Coco Chanel qui a épuré et libéré la silhouette féminine ; la reine Cléopâtre et son grand nez, ou encore Mimi Mathy actrice connue en dépit de sa petite taille. 

Continuons le chemin que ces femmes d’exception ont tracé : aimons nous ! Soyons nous même !

L’amour et l’acceptation d’autrui ne commencent t’ils par là ?

Il semblerait que l’on assiste à un retour de la coupe hipster, et des grosses barbes, le sourcil féminin s’épaissit…

A quand le poil sous le bras version seventie’s ! Je fais ce que je veux avec mon système pileux lol !

*La question : si « L’origine du Monde » de Courbet, apparaissait maintenant, pensez vous que l’opinion publique serait plus choquée par la vision du sexe féminin offert ou par la profusion de poils ?

« Origine du monde » de Courbet version originale


« Origine du monde » de Courbet version réactualisée

Faites votre propre chef – d’œuvre!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s