Humeur·humour

C’est cadeau !

Symboliquement Noël, c’est une lumière dans la nuit, une étoile dans un hiver sans fin, un feu de joie quand il fait froid.

C’est l’espoir de lendemains meilleurs, chaque enfant est porteur de cette étincelle magique qui fera  un jour prochain (je l’espère), passer l’humanité à l’état de divinité. Honorons les enfants sans les gâter, ils sont cet avenir merveilleux !

Quelles que soient nos croyances, nos convictions, faisons de Noël un moment de paix et de partage. Il me semble que Noël, sans tout le tapage commercial et la gabegie que  cela engendre, c’est avant tout un repas un peu plus solennel entre gens qui s’aiment.

Un moment de recueillement, d’écoute et de réflexion. Autrefois, en Provence, on revêtait les habits du dimanche, on partageait un repas plus riche qu’à l’ordinaire, et surtout on faisait une grande veillée en attendant la messe de minuit. Aujourd’hui, c’est à peu près la même chose, hormis la messe (pour la plupart c’est télé !), avec des avalanches de cadeaux en sus pour les mieux lotis, sans compter que « le gros souper » s’est mué en véritable orgie!

On a perdu le sens du sacré, de l’extraordinaire, des proportions et nous avons fini par nous perdre nous même !

Bien sur, il n’est pas question de faire une ode à la religion (du latin religare : relier !), surtout par les temps qui courent, mais à la spiritualité. Il est ici question de retrouver le sens de la mesure, tout simplement un peu de bon sens ! Il est question de respect de notre nature, donc de la nature !

Un soupçon de sobriété dans cette période d’austérité ! Que ceux qui croient prient (quelle que soit leur confession), et que tout les autres prêtent foi en l’humanité !

Invitons la frugalité à notre table : mangeons moins, mais de meilleure qualité, évitons le  gaspillage. Je suis tout à fait d’accord avec cette circulaire que j’ai pu lire sur les réseaux sociaux, qui nous incite à acheter nos denrées, et nos cadeaux, chez le petit commerçant, l’artisan, ou l’artiste. C’est un beau moyen de rendre à Noël son authenticité. Pour les plus adroits, le fait mains ou maison fait toujours son effet.

Et puisqu’on parle d’offrir : il est question d’accorder de l’attention et de son temps à la personne qui est sensée recevoir, alors par pitié, oubliez les cadeaux » vite faits pas pensés mal faits », qui ne correspondent en rien à la personne visée ! On n’est pas dupe !

Dépenser de l’argent (même beaucoup), n’est pas suffisant si l’attention n’y est pas. Ne dit-on pas que « c’est l’attention qui compte »?! Certes l’intention aussi, mais c’est tellement mieux quand on va au  bout !

Pour ma part, rien ne me fait plus plaisir qu’un petit présent  bien réfléchi et surprise. Méditons sur le mot « présent » : c’est la plus belle chose que nous puissions donner, de la présence et du temps !

Enfin, sachons recevoir ce n’est pas toujours facile ! Garder le sourire quand votre belle-sœur vous offre  » La culture générale pour les nuls », que votre amoureux se trompe de fragrance ou de taille de vêtement (surtout quand il surestime vos mensurations), et que votre vieille tatie s’obstine à vous léguer ses cuivres !

JOYEUX NOËL FÉLIX (en latin heureux) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s