Humeur·humour·société

Bonne fête les mamans !

Je profite de cette occasion qu’est la fête des mères pour donner mon sentiment de douce maman souvent je l’espère et d’odieuse harpie rarement je l’assure !

C’est cette fameuse photo de mogwai et de gremlins circulant sur facebook, qui fait le parallèle entre la gentille maman toute fraîche au réveil et un adorable mogwai, contre l’horrible marâtre du soir associée à un gremlin qui a renforcé mon sentiment !

Je m’explique : il est vrai, que le matin généralement (sauf exception, nuit de garde malade par ex), les mamans sont pleines de bonne volonté, d’indulgence, et débordent d’amour…

Au fil de la journée, chamailleries, caprices et autres micro événements désagréables entament considérablement la manne céleste  et finissent par faire fondre tous ces  trésors de patience et de tendresse comme glace au soleil!

Si bien que nos chers rejetons se retrouvent en fin de journée face à un dragon écumant (postillonnant) et hurlant…

Donc après l’ange matinal, la fée de quatre heure, voici le démon vespéral, bon c’est digne d’un conte initiatique, sauf que les traumatisés dans l’histoire  ne sont pas les instigateurs du monstre, mais bien l’affreuse créature elle même ! Que celle qui n’a jamais culpabilisé après s’être énervée sur sa progéniture me lance la première flamme !

J’ai déjà blâmé mes enfants :  » Comment expliquez vous que vous arriviez à transformer la personne la mieux intentionnée à votre égard en sorcière furibonde! Par quelle alchimie ?! »

Notez qu’en règle générale c’est la sorcière qui transforme les innocents en crapaud, mais ne nous fions pas aux apparences, il est  parfois difficile de démêler bourreaux et victimes !

Dans ce cas, prudents ces derniers laissent passer l’orage sans mot dire (maudire)…

En ce qui concerne les mogwai, je me suis renseignée il y a trois règles à respecter pour éviter la fâcheuse transformation : éviter de les nourrir après minuit, ne pas les exposer à de trop fortes lumières, et enfin ne pas les mouiller ! Il suffit de le savoir et de s’y tenir.

Pour ce qui est des mamans et des adultes en général (parents, instit, mono, prof…) : éviter que l’on ait le sentiment d’être pris pour des imbéciles (mensonges, mauvaise foi, confiance trahie), le stress en général par excès de bruit, d’agitation,de conflits et le manque de respect (même superficiel,on ne s’adresse pas à un adulte comme à ses potes !)

Quand à vous les enfants et ado (ou toute autre personne compétente), si à tout hasard l’un d’entre vous tombait sur cet article et pouvait éclairer ma pauvre lanterne vacillante de mère, en me livrant une notice universelle du bien vivre ensemble je vous en serez fort reconnaissante !

En attendant la bonne formule, la formule magique, j’ai élaboré ma propre solution : j’ai expliqué à mes enfants qu’ils ont la maman qu’ils méritent sur l’instant. A savoir que l’adorable petite fille, ou le conciliant ado se retrouve face à la délicieuse maman qu’ils créent. Tandis que l’affreux ado et la petite fille capricieuse font face à une mère intransigeante et peu empathique ! Telle mère tels fils ! Après tout il paraît que dans la vie on a ce que l’on mérite…

Et vous quelle est votre antidote ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s